Le matériel

« C’est avec les bons outils, qu’on fait du bon travail »

Commençons par la liste de base du « petit matériel »
Dans votre trousse de couture, il vous faut:

  • Des ciseaux (papier-tissu-broderie)
  • Un metre ruban
  • Un réglet
  • Des épingles
  • Un set d’aiguilles
  • Un dé à coudre
  • Un surligneur

Intercalire4

Les ciseaux
Oui vous avez bien lu, il vous faut au minimum trois paires et c’est non négociable !
En couture, chacun de ces ciseaux a son rôle à jouer et c’est très important de les respecter.

° Les ciseaux à papier, comme leur nom l’indique, servent à couper le papier des patrons ou autre. N’essayez pas de couper du tissu avec, vous ne feriez que l’abimer.

° Les ciseaux de couturier où ciseaux à tissu, doivent devenir vos meilleurs amis car vous allez beaucoup les utiliser. Pour bien les choisir ils doivent idéalement mesurer entre 20 et 25 cm, avoir une pointe fine et être un peu lourd. Je vous conseille de les choisir avec une poignée ergonomique en plastique, car les ciseaux à poignée en métal ont tendance à vous lacérer la main… une vraie partie de plaisir !

Si vous souhaitez acheter votre première paire, pas besoin de vous ruiner, mais privilégiez des marques tels que Premax, Fiskars ou Bohin. Vous pouvez trouver une paire tout à fait convenable pour 15€ grand max. Si vous voulez investir, la marque Nogent est la référence des couturières, mais les prix varient de 30 à 200€.
Quand vous aurez choisi votre nouveau meilleur ami, chérissez-le car ces ciseaux sont fragiles. Pensez à les aiguiser de temps en temps, cela vous permettra de les garder bien plus longtemps.

Attention, vous devez exclusivement couper du tissu avec ! A force de couper du papier, du carton ou autre, vous allez finir par les abimer au point de ne plus pouvoir les utiliser.
Il faut aussi savoir que que ces ciseaux ne se prêtent pas ! Non pas qu’il faut jouer les fétichistes des ciseaux mais, comme les stylos plumes, cette paire va se « former » à votre façon de les tenir et de les utiliser.

° Les ciseaux à broder sont beaucoup plus petits, et donc plus pratique que la paire citée précédemment. Vous en aurez besoin pour couper tous les petits fils qui dépassent de vos travaux, pour cranter, dégarnir et découdre une couture.

Oui, je découds mes coutures aux ciseaux à broder et non avec un découd-vite. Je trouve cela plus précis et il y a beaucoup moins de risques à ce que je déchire tout ! Parce que oui, le problème du découd-vite c’est que l’on a tendance à tirer un peu fort avec et ça vous ruine toute une pièce !
C’est une question de point de vue, n’hésitez donc pas à en acheter un pour vous faire une idée.
Quant aux ciseaux à broder, je vous conseille les mêmes marques que pour les ciseaux à tissu.

Matosjffh

Le mètre ruban
Accessoire indispensable à toute couturière, vous en aurez besoin pour prendre vos mesures.
Je vous conseille d’en choisir un de couleur flash: jaune, bleu ou même rose ! Il sera plus facile à distinguer sur vos tissus. Pour le conserver, enroulez le sur lui même tel un petit escargot et évitez de le mettre vers une source de chaleur car cela pourrait le déformer.

Le réglet
C’est une petite règle en acier très pratique ! Le mien fait 15 cm de long et un 1cm de large. Parfait pour les petites retouches sur patron. Je m’en sers surtout quand je prépare des plis ou des ourlets au fer à repasser.
Il n’est pas indispensable si vous commencez la couture mais c’est vraiment un petit plus.
Il en existe de plusieurs tailles, et peuvent aller jusqu’a 1m de long, mais ça c’est un réglet pour la création de patron et il ne tiendra pas dans votre trousse !

Intercalaire2

Les épingles
Il existe plusieurs sortes d’épingles, à choisir selon la matière utilisée ou l’endroit d’épinglage. Mais personnellement j’utilise toujours les mêmes.

° Les épingles servent à maintenir les morceaux de tissu (ou le patron) ensemble.
Elles doivent être fines, pour ne pas faire de trop gros trous dans votre tissu, et nickelées, cela évite qu’elles rouillent ou qu’elles ne s’abiment.
Je vous suggère de les choisir à tête plate, c’est plus embêtant à attraper mais vous pourrez repasser par dessus sans abimer votre pièce ou votre fer !
Elles existent aussi à tête ronde, en plastique ou en verre. A vous de voir ce que vous préférez.
Attention, les boites d’épingles ont tendance à être suicidaire et à se jeter par terre sans prévenir ! Munissez vous d’un petit aimant pour les ramasser facilement, ou alors équipez vous d’un porte-épingles à porter au poignet.

° Les épingles à nourrices, appelées aussi épingles de sureté, sont des épingles qui se referment grâce à un petit cache, ce qui limite les risques de se piquer.
Je m’en sers rarement mais je suis toujours contente d’en trouver une pour passer un élastique ou un ruban dans un ourlet.

Le set d’aiguilles
Il arrivera toujours un moment ou vous aurez besoin de faire un point à la main, coudre un bouton, ou même broder. Pour tout cela, il vous faut un petit set d’aiguilles de différentes tailles car elles ont chacune leur utilité.
Les plus petites aiguilles, très fines, sont pour coudre des perles. Celles de taille moyenne sont pour la broderie. Et les très longues ? Pour passer dans les épaisseurs pardi !
Choisissez celles dont le chas, le trou ou l’on passe le fils, est doré. Cela veut dire qu’elles sont de bonne qualité.

Le dé à coudre
Si vous ne souhaitez pas avoir des trous plein les doigts, avoir mal pendant trois jours et abimer votre belle manucure: utilisez un dé !! J’exagère bien sur, mais c’est toujours bien d’en avoir un à portée de main.
Le dé à coudre c’est un petit chapeau en acier, à mettre au bout du doigt, qui aide à pousser les aiguilles et les épingles dans le tissu. Il se place, suivant le besoin, à l’index, au majeur ou au pouce.
Ils sont donc rarement vendus à l’unité et il est difficile d’en trouver à la taille parfaite de vos doigts. Si votre dé est trop grand, enroulez votre doigt avec une chute de tissu pour remplir le manque.

Le surligneur
Certes, cela relève plus de la papeterie que de la mercerie, mais c’est bien utile quand on veut reporter un patron ! Je m’explique:
Quand on achète un patron, on le reçoit avec toutes les tailles. Et celles ci sont représentées grâce à différentes lignes, des pointillés, des tirets… Du coup, visuellement, et dans votre tête, c’est le gros bazar !
C’est là que le fluo intervient ! Trouvez la ligne qui correspond à votre taille et surlignez la. Cela vous évitera de couper ou recopier un patron à la mauvaise taille. Ou de vous retrouver avec un top en 36 mais une manche en 40… Oui oui, c’est du vécu !

Matosjjnf

Voila ! Avec tout ça vous avez le minimum dans votre trousse !

Il reste évidemment deux choses indispensables pour coudre: une machine et un fer à repasser. Pour le fer, pas besoin d’investir dans une centrale vapeur de folie… Le tout c’est d’avoir de la vapeur et de pouvoir changer de température. Quant à la machine à coudre, tout dépend de vous, mais vous en saurez plus dans mon prochain article !

En attendant, cousez peu, mais cousez bien !!

 

Un commentaire

  1. Angelilie

    J’aime beaucoup votre blog. Un plaisir de venir flâner sur vos pages. Une belle découverte. blog très intéressant. Je reviendrai. N’hésitez pas à visiter mon univers. Au plaisir

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s