Tout ce qu’il faut savoir sur les patrons

Indispensables à toute réalisation, les patrons de couture sont les bases de tout vêtement. Passage obligatoire avant toute confection, il vaut mieux comprendre son patron avant de se lancer !

 

Le patron c’est un peu la version dématérialisée de votre vêtement. C’est un ensemble de pièces qui représente chacun des éléments qui vont constituer votre réalisation. Généralement en papier de soie, en papier très fin ou en papier calque, les patrons sont annotés de symboles et de repères qui sont des informations essentielles à sa compréhension et à son emploi.

VĂŞtement / Patron

Il existe plusieurs types de patrons: le patron Ă  taille unique, le patron Ă  tailles multiples,  la planche Ă  patrons et le patron PDF. Ce dernier, vous ne le trouverez que sur internet bien sĂ»r, mais pour les autres vous pouvez les avoir en mercerie ou en presse dans certains magazines de couture. Je vous ferai un petit article plus dĂ©taillĂ©, sur les diffĂ©rents patrons, leur game de prix, leurs avantages ou inconvĂ©nients et tout ce que l’on peut dire dessus !

En règle générale, peu importe sous quel format vous achetez votre patron, celui ci comporte (presque) toujours les éléments suivants:

  • un dessin du vĂŞtement et ses variantes, ou une photo,
  • Le nombre de pièces Ă  reproduire et/ou Ă  dĂ©couper,
  • Une notice explicative pour la confection,
  • Une liste des fournitures,
  • Les tissus conseillĂ©s,
  • Le mĂ©trage nĂ©cessaire,
  • un tableau de tailles,

Il faut aussi savoir que les patrons ne reprĂ©sentent que la moitiĂ© du vĂŞtement. Seules les manches, les poches, quelques exceptions suivant le patron achetĂ©, et les vĂŞtements asymĂ©triques ont des patrons « entiers ». Pour le reste, ne vous Ă©tonnez pas si vous trouvez seulement la moitiĂ© de votre top ou de votre jupe ! Dans la notice explicative de votre patron, il vous sera expliquĂ© si celui ci doit ĂŞtre coupĂ© en deux fois, pour avoir deux morceaux Ă  joindre avec une couture. Ou Ă  couper au bord du tissu (au plis), et vous obtiendrez la pièce entière.

Quand on travaille pour la première fois avec des patrons, certaines pièces nécessitent une petite gymnastique visuelle. Le patron étant la représentation à plat du vêtement, il est parfois difficile de comprendre comment cette pièce va prendre forme quand elle sera cousue. Pour ce qui est des tops, ou des jupes c’est plutôt facile, mais les manches ou  les pantalons, c’est une autre affaire… 

Représentation patron de manche

 

Les lignes et les repères:

Comme je l’ai déjà dit précédemment: les lignes et les repères indiqués sur les patrons, sont des informations essentielles à sa compréhension et à son emploi. Il est donc important de savoir déchiffrer tout ça ! 

Ligne de coupe: vous la trouverez surtout sur les patrons à taille unique. Grâce à des petits ciseaux, cette ligne vous indique où couper la pièce. Vérifiez toujours si cette ligne représente la ligne de piqure ou la ligne de valeur de couture.Ligne de coupe /Patron

Lignes de piqure: sur les patrons à tailles multiples, ses lignes indiquent l’emplacement de la piqure du vêtement. Il faut donc choisir sa taille, découper ou reporter le patron et souvent ajouter les valeurs de couture.Ligne multiple /Patron

Droit fils: représenté par une droite terminée par des flèches, le droit fils indique comment positionner le patron sur le tissu. Pour un tombé parfait, le DL doit être positionné parallèlement aux lisières du tissu. droit fils

Coupe au plis:  tracée au milieu devant ou milieu dos du patron, cette ligne indique que le patron doit être positionné sur la pliure du tissu. Une fois coupé, vous obtiendrez une pièce entière à partir d’un demi patron.ligne coupe au plis

Ligne de retouche: Ces droites parallèles vous indiquent l’endroit ou vous pouvez modifier votre patron (allonger ou rétrécir la pièce). Ligne de retouche

Ligne de poitrineLigne de taille – Ligne de hancheLigne de bassin: Ses lignes ne sont pas forcement tracĂ©es sur tous les patrons, mais quand elles le sont, ce sont des aides visuelles.ligne poitrine-taille-hanche-bassin

Ligne de milieu: Pas toujours indiquées non plus, les lignes de milieu sont aussi une aide visuelle. ligne de milieu

Ligne et repères de pinces: vous indique l’emplacement, la taille et la profondeur de la pince à réaliser. Pensez bien à reporter ces repères sur votre tissu (à l’aide d’une craie ou d’épingles).repère de pinces

Repères de crans: simples traits ou petits triangles, les crans sont des guides de vĂ©rification lors du montage de votre confection. Ils marchent par paires: si vous avez un cran au niveau de l’épaule sur votre manche, vous aurez un cran au niveau de l’épaule sur votre top. Il faut toujours vĂ©rifier s’ils correspondent bien entre eux pour avoir un rĂ©sultat optimal.Repère de cran

Repère de plis: indique l’emplacement, la taille et le sens du plis. Repère de plis

Repères de boutonnière: indiquent l’emplacement où coudre la boutonnière. Repère de boutonnière

Repères de bouton/pression: indiquent l’endroit où positionner le bouton, ou la pression.Repère bouton/pression

 

ATTENTION* : il faut toujours vĂ©rifier si votre patron contient ou non les marges de coutures. S’il est tracĂ© avec, c’est chouette ! Si ce n’est pas le cas, pensez bien Ă  les rajouter. C’est très important car ce petit dĂ©tail peut fosser toute votre rĂ©alisation !

 

img_0379.jpg

 

Voila, tout est dit ! Enfin, peut être pas tout mais le plus important est là. J’espère que ce petit article vous aura plu et peut être même qu’il vous aura aidé à mieux comprendre les patrons ! Si vous avez quelque chose à rajouter ou des questions, n’hésitez pas, les commentaires sont fait pour ça !

En attendant le prochain article, « patronnez » bien !

Publicités

La machine Ă  coudre, comment ça marche ?!

Apprenez Ă  dompter la bĂŞte !

Vous avez achetĂ© une machine Ă  coudre mais vous n’y comprenez rien ?! Vous avez appuyĂ© sur tous les boutons & avez tripotĂ© les leviers et autres « trucs » qui bougent ?! Et le manuel d’instruction, vous l’avez lu ?? Pas de panique, j’ai des choses Ă  vous dire !

Tout d’abord, il faut savoir que chaque modèle de machine Ă  coudre Ă  ses caractĂ©ristiques et ses fonctionnalitĂ©s. Je ne peux donc pas vous dire comment utiliser votre machine. En revanche, je peux vous parler des points similaires Ă  (presque) toutes les machines.
Exemple avec ma petite Singer MC 3223:

comment ça marche

  1. Bras amovible
  2. Plaque d’aiguille
  3. Pied presseur
  4. Releveur de fils
  5. Levier de couture arrière
  6. Reglage de la tension
  7. Porte bobine
  8. Axe de la canette et son butoir
  9. Volant
  10. RĂ©glage longueur de point
  11. RĂ©glage motif du point

+ Une pĂ©dale (appelĂ©e rhĂ©ostat) & les câbles d’alimentation.
+ Accessoires: cannettes, pieds de boutonnière, aiguilles machine…

Voila donc la configuration de ma machine, mais je rĂ©pète: ce n’est pas la mĂŞme pour toutes les machines.

Intercalaire2

Ce qu’il faut savoir:

comment ça marche ?

Les aiguilles de machine
Comme les aiguilles à coudre, il existe différents types d’aiguilles de machine, à adapter suivant le tissu et/ou le fils utilisé.
Les aiguilles de machine peuvent se tordre, ou s’émousser avec le temps. Vérifiez régulièrement l’état de votre aiguille, et changez la dès que besoin, car une aiguille abimée risque de massacrer votre tissu !

Le pied presseur
Aussi appelé « pied de biche », est un accessoire amovible qui maintient le tissu sur les griffes d’entrainement. Suivant sa forme, le pied presseur est une aide pour certaines taches, comme la boutonnière ou la couture de fermeture à glissière.

comment ça marche

Fils et canettes
Les machines Ă  coudre fonctionnent avec deux sources de fils: la bobine et la canette.

° La bobine de fils se place sur un axe horizontal ou vertical, au dessus de la machine.
Pour enfiler votre machine correctement, aidez vous de votre manuel d’utilisation et assurez vous que le fils passe dans tous les disques, les fentes et les boucles, et dans l’ordre souhaité.
Si en cousant votre fils n’arrête pas de se casser, c’est que la machine est mal enfilée.

° La canette, c’est un petit accessoire circulaire, en plastique ou en métal. Elle se cache dans la machine, sous la plaque d’aiguille. Elle est accessible quand on retire la plaque ou le bras amovible suivant les modèles.
Quand vous remplissez votre canette, veillez Ă  ce que le fils soit bien tendu car une mauvaise canette fera boucler vos coutures.
Pour savoir si votre canette est au top appuyez sur le fils avec votre doigt: si la canette est molle il faut recommencer !

Accessoires machine

RĂ©glage de tension
La tension c’est la pression exercée sur le fils. C’est un réglage très important car la qualité de votre couture dépendra de votre tension. Certaines machines ont l’option de réglage de tension automatique. Si c’est le cas pour vous, je vous conseille de toujours vérifier car la machine n’est jamais constante et se dérègle au fils du temps.
Le point de couture doit être solide et surtout identique sur l’endroit et sur l’envers du tissu. Pour régler la tension, utiliser la molette de votre machine. Plus le chiffre est élevé, plus la tension est forte. Faites des essais de couture sur une chute de tissu pour vous assurer que votre tension est parfaite.
Perso, je teste ma tension à chaque fois que j’allume ma machine, et je vous incite à en faire de même. Cela prend 30 secondes et vous êtes assurés d’avoir une belle couture.

Entretien
Comme dit dans mon article précédent, une machine à coudre ça s’entretient.
Nettoyez la de temps en temps avec un petit pinceau, pour retirer la poussière de tissu et les petits fils coincés par ci et par là.
Il est aussi conseillé de la lubrifier de temps en temps, pour ne pas qu’elle rouille. Elles sont souvent vendues avec un petit tube d’huile, mais c’est une opération assez délicate: il ne faut pas huiler n’importe où et n’importe quoi.
Le mieux c’est d’emmener sa machine faire une petite révision une fois par an. Elle vous sera rendue comme neuve et toute propre !

machines Ă  coudre

J’espère que cet article vous aura permis d’apprendre des choses ! En tout cas si vous avez des questions, je me ferai un plaisir d’y rĂ©pondre !
En revanche, si c’est une question trop spécifique à votre machine, je vous renvoie à son manuel d’utilisation. Car comme je l’ai déjà expliqué, c’est avec votre manuel que vous apprendrez le mieux à vous servir de votre machine !

En attendant le prochain article, bonne cousette !

EnregistrerEnregistrer

La Machine Ă  coudre

Comment la choisir ?

Aujourd’hui on trouve toutes sortes de machines à coudre sur le marché, et les prix varient de 50 à plus de 1000€. Alors avant d’investir, il y a pas mal de choses à prendre en compte:

Tout d’abord, il faut définir vos envies et surtout vos besoins, en vous posant cette question: Que vais-je faire avec ma machine ? Petites retouches ? Petites coutures par-ci, par-la ? Confection de vêtements ? Refaire toute ma garde robe ?! …
C’est très important, car le choix de votre machine est à prendre en fonction de votre réponse.

Par exemple, ma maman fait du point de croix et elle aime plaquer ses broderies sur des serviettes, bavoirs ou autre. Elle s’est donc acheté une petite machine bas de gamme (trouvée en grande surface), mais parfaite pour elle ! Elle a couté moins de 100€, mais elle a les fonctionnalités de base et c’est bien suffisant pour ce qu’elle en fait.

Tout ça pour vous dire: Tout dépend de vous !!

Donc, si comme ma maman, vous savez que vous allez rarement coudre, que ce sera pour faire des petites retouches et des ourlets de nappe: ne vous ruinez pas. Les petites machines à coudre vendues en grande surface feront l’affaire.

silvercrest-naehmaschine-snm-33-b1--1

Machine Ă  coudre SilverCrest, Lidl

Si vous voulez commencer tout doux, en faisant des petites réalisations, comme des chemises en coton ou des vêtements pour enfants, vous pouvez investir dans une petite machine dite « familiale ».
Ce sont des petites machines à coudre, très légères et en plastique. Vous pouvez les trouver aux alentours de 150/200€ (prix des gammes de base).
Elles sont très bien pour les réalisations en tissus fins. En revanche, vous allez avoir du mal à faire l’ourlet d’un jean ou encore à vous coudre un manteau, car ces machines sont assez fragiles, ce qui est du au fait qu’elles sont intégralement conçues en plastique.

zig zag

Si vous souhaitez faire de la confection pure et dur, et sortir toute une collection, il faudra choisir une machine dite « semi industrielle ». Ce sont des machines très lourdes, mais au format « familial ». Elles sont lourdes car elles sont faites en métal. Et plus elle sera lourde, plus elle sera robuste et stable ! Ce qui est important car les vibrations ont tendance à dérégler votre machine.
Avec ce type de machine, vous pouvez tout coudre ! Peu importe l’épaisseur.
Le problème étant que les semi-industrielle ne se fabriquent plus ! Vous ne les trouverez que d’occasion sur Le bon coin ou Ebay. Niveau prix, vous les trouverez entre 200 et 400€. Si vous en trouvez plus cher, c’est que la machine propose pléthore de points ou d’options différentes, ce qui ne sert pas forcement à quelque chose…

Si non vous pouvez prendre ce que j’appelle une « semi industrielle, nouvelle génération » C’est un bon compris entre les deux machines précédemment citées car elles sont moyennement lourdes, avec la coque en plastique mais l’intérieur en métal.

Machines Ă  coudre

Quand vous aurez trouvĂ© le type de machine qu’il vous faut, comparez les marques et les prix. Je vous conseille de choisir une machine de marque (Singer – Janome – Pfaff – Brother…) car vous pourrez la faire rĂ©viser ou la faire rĂ©parer plus facilement.

Si vous demandez conseil en magasin, ne vous laissez pas berner par le vendeur qui essaye de vous vendre la machine qui propose 3 000 points différents. Déjà parce que ça ne sert à rien (vous allez vous servir de 5 points grand max) et parce qu’il ne fait que lire la boite d’emballage… Aujourd’hui il est rare de trouver des vendeurs qui s’y connaissent vraiment. A moins que vous soyez dans un magasin spécialisé !
Sur internet vous trouverez plein de réduction, mais ne vous précipitez pas parce que la machine est à moitié prix: achetez la en fonction de vos besoins !

Quand vous aurez ramené votre nouveau joujou à la maison, lisez bien le manuel d’utilisation. Oui c’est hyper barbant, mais je vous assure que c’est comme ça que vous allez apprendre à utiliser pleinement votre machine, et cela vous évitera de faire des bêtises de réglages ou autre.
Prenez la en main en essayant chaque point un par un, et quand vous serez à l’aise avec elle, et bien lancez vous !!

Pour celles et ceux que ça intĂ©ressent, j’ai deux machine Ă  coudre:

White A2.jpgJ’ai une vieille Singer Concerto, semi industrielle, achetĂ©e d’occase. C’est ma première machine, et je la « traite » de vieille parce qu’elle doit avoir plus de 40 ans ! Et oui ! Quand je l’ai achetĂ© il me semble quelle avait dĂ©jĂ  30 ans ! MalgrĂ© des petits soucis de rĂ©glages, je m’en sers toujours. Comme je vous l’ai expliquĂ© un peu plus haut, elle est très lourde ! Je m’amuse donc rarement Ă  la dĂ©placer. Et je peux passer toutes les matières et Ă©paisseurs dessous, c’est top !

yellowA2.jpg& dernièrement j’ai fait l’acquisition d’une Singer Color MC 3223. Elle est jaune poussin !! Je la trouve trop belle, je suis littéralement amoureuse de cette machine !
J’avoue que je l’ai en partie choisi pour sa couleur, mais aussi pour ses fonctionnalisées bien sûr ! C’est une machine « nouvelle génération », comme je dis. Elle a une coque en plastique (sérieux on dirait un jouet !) mais l’intérieur en en métal donc elle est plutôt lourde. Je ne l’ai pas encore beaucoup utilisé mais je sens qu’on va faire de grandes choses elle et moi !

 

point de croix

Normalement avec tout ça vous allez trouver la machine de vos rĂŞves sans trop vous prendre la tĂŞte ! Mais si vous avez tout de mĂŞme des questions, ou des choses Ă  dire: n’hĂ©sitez pas !

A vos machines !!

 

Le matériel

« C’est avec les bons outils, qu’on fait du bon travail »

Commençons par la liste de base du « petit matériel »
Dans votre trousse de couture, il vous faut:

  • Des ciseaux (papier-tissu-broderie)
  • Un metre ruban
  • Un rĂ©glet
  • Des Ă©pingles
  • Un set d’aiguilles
  • Un dĂ© Ă  coudre
  • Un surligneur

Intercalire4

Les ciseaux
Oui vous avez bien lu, il vous faut au minimum trois paires et c’est non négociable !
En couture, chacun de ces ciseaux a son rôle à jouer et c’est très important de les respecter.

° Les ciseaux à papier, comme leur nom l’indique, servent à couper le papier des patrons ou autre. N’essayez pas de couper du tissu avec, vous ne feriez que l’abimer.

° Les ciseaux de couturier où ciseaux à tissu, doivent devenir vos meilleurs amis car vous allez beaucoup les utiliser. Pour bien les choisir ils doivent idéalement mesurer entre 20 et 25 cm, avoir une pointe fine et être un peu lourd. Je vous conseille de les choisir avec une poignée ergonomique en plastique, car les ciseaux à poignée en métal ont tendance à vous lacérer la main… une vraie partie de plaisir !

Si vous souhaitez acheter votre première paire, pas besoin de vous ruiner, mais privilégiez des marques tels que Premax, Fiskars ou Bohin. Vous pouvez trouver une paire tout à fait convenable pour 15€ grand max. Si vous voulez investir, la marque Nogent est la référence des couturières, mais les prix varient de 30 à 200€.
Quand vous aurez choisi votre nouveau meilleur ami, chérissez-le car ces ciseaux sont fragiles. Pensez à les aiguiser de temps en temps, cela vous permettra de les garder bien plus longtemps.

Attention, vous devez exclusivement couper du tissu avec ! A force de couper du papier, du carton ou autre, vous allez finir par les abimer au point de ne plus pouvoir les utiliser.
Il faut aussi savoir que que ces ciseaux ne se prêtent pas ! Non pas qu’il faut jouer les fétichistes des ciseaux mais, comme les stylos plumes, cette paire va se « former » à votre façon de les tenir et de les utiliser.

° Les ciseaux à broder sont beaucoup plus petits, et donc plus pratique que la paire citée précédemment. Vous en aurez besoin pour couper tous les petits fils qui dépassent de vos travaux, pour cranter, dégarnir et découdre une couture.

Oui, je découds mes coutures aux ciseaux à broder et non avec un découd-vite. Je trouve cela plus précis et il y a beaucoup moins de risques à ce que je déchire tout ! Parce que oui, le problème du découd-vite c’est que l’on a tendance à tirer un peu fort avec et ça vous ruine toute une pièce !
C’est une question de point de vue, n’hésitez donc pas à en acheter un pour vous faire une idée.
Quant aux ciseaux Ă  broder, je vous conseille les mĂŞmes marques que pour les ciseaux Ă  tissu.

Matosjffh

Le mètre ruban
Accessoire indispensable à toute couturière, vous en aurez besoin pour prendre vos mesures.
Je vous conseille d’en choisir un de couleur flash: jaune, bleu ou même rose ! Il sera plus facile à distinguer sur vos tissus. Pour le conserver, enroulez le sur lui même tel un petit escargot et évitez de le mettre vers une source de chaleur car cela pourrait le déformer.

Le réglet
C’est une petite règle en acier très pratique ! Le mien fait 15 cm de long et un 1cm de large. Parfait pour les petites retouches sur patron. Je m’en sers surtout quand je prépare des plis ou des ourlets au fer à repasser.
Il n’est pas indispensable si vous commencez la couture mais c’est vraiment un petit plus.
Il en existe de plusieurs tailles, et peuvent aller jusqu’a 1m de long, mais ça c’est un réglet pour la création de patron et il ne tiendra pas dans votre trousse !

Intercalaire2

Les Ă©pingles
Il existe plusieurs sortes d’épingles, à choisir selon la matière utilisée ou l’endroit d’épinglage. Mais personnellement j’utilise toujours les mêmes.

° Les épingles servent à maintenir les morceaux de tissu (ou le patron) ensemble.
Elles doivent être fines, pour ne pas faire de trop gros trous dans votre tissu, et nickelées, cela évite qu’elles rouillent ou qu’elles ne s’abiment.
Je vous suggère de les choisir à tête plate, c’est plus embêtant à attraper mais vous pourrez repasser par dessus sans abimer votre pièce ou votre fer !
Elles existent aussi à tête ronde, en plastique ou en verre. A vous de voir ce que vous préférez.
Attention, les boites d’épingles ont tendance à être suicidaire et à se jeter par terre sans prévenir ! Munissez vous d’un petit aimant pour les ramasser facilement, ou alors équipez vous d’un porte-épingles à porter au poignet.

° Les épingles à nourrices, appelées aussi épingles de sureté, sont des épingles qui se referment grâce à un petit cache, ce qui limite les risques de se piquer.
Je m’en sers rarement mais je suis toujours contente d’en trouver une pour passer un élastique ou un ruban dans un ourlet.

Le set d’aiguilles
Il arrivera toujours un moment ou vous aurez besoin de faire un point à la main, coudre un bouton, ou même broder. Pour tout cela, il vous faut un petit set d’aiguilles de différentes tailles car elles ont chacune leur utilité.
Les plus petites aiguilles, très fines, sont pour coudre des perles. Celles de taille moyenne sont pour la broderie. Et les très longues ? Pour passer dans les épaisseurs pardi !
Choisissez celles dont le chas, le trou ou l’on passe le fils, est dorĂ©. Cela veut dire qu’elles sont de bonne qualitĂ©.

Le dé à coudre
Si vous ne souhaitez pas avoir des trous plein les doigts, avoir mal pendant trois jours et abimer votre belle manucure: utilisez un dé !! J’exagère bien sur, mais c’est toujours bien d’en avoir un à portée de main.
Le dé à coudre c’est un petit chapeau en acier, à mettre au bout du doigt, qui aide à pousser les aiguilles et les épingles dans le tissu. Il se place, suivant le besoin, à l’index, au majeur ou au pouce.
Ils sont donc rarement vendus à l’unité et il est difficile d’en trouver à la taille parfaite de vos doigts. Si votre dé est trop grand, enroulez votre doigt avec une chute de tissu pour remplir le manque.

Le surligneur
Certes, cela relève plus de la papeterie que de la mercerie, mais c’est bien utile quand on veut reporter un patron ! Je m’explique:
Quand on achète un patron, on le reçoit avec toutes les tailles. Et celles ci sont représentées grâce à différentes lignes, des pointillés, des tirets… Du coup, visuellement, et dans votre tête, c’est le gros bazar !
C’est là que le fluo intervient ! Trouvez la ligne qui correspond à votre taille et surlignez la. Cela vous évitera de couper ou recopier un patron à la mauvaise taille. Ou de vous retrouver avec un top en 36 mais une manche en 40… Oui oui, c’est du vécu !

Matosjjnf

Voila ! Avec tout ça vous avez le minimum dans votre trousse !

Il reste évidemment deux choses indispensables pour coudre: une machine et un fer à repasser. Pour le fer, pas besoin d’investir dans une centrale vapeur de folie… Le tout c’est d’avoir de la vapeur et de pouvoir changer de température. Quant à la machine à coudre, tout dépend de vous, mais vous en saurez plus dans mon prochain article !

En attendant, cousez peu, mais cousez bien !!